· 

FIP/FCPI : Réduction d’impôt de 25% renouvelée

Les FIP et FCPI sont des Fonds Communs de Placement (FCP). Ces deux placements financiers permettaient il y a encore quelques mois de réduire jusqu’à 18 % de vos impôts.                    

Depuis le 10 août 2020, le taux de réduction a été revalorisé à 25 % (et à 30 % pour les FIP Corse et Outre-mer).

un rappel sur les FIP/FCPI

Un FIP est un Fonds d’Investissement de Proximité. Créé par la loi Dutreil, ce fonds permet de soutenir les PME régionales.

 

Un FCPI est un Fonds Commun de Placement pour l’Innovation. Il permet de financer des PME (de moins de 2 000 salariés et de moins de 10 ans) qui proposent principalement une activité innovante.

Les conditions pour bénéficier d'une réduction d'IR de 25 %

Condition attachée au souscripteur

1/ Pour que le bénéfice de la réduction d’impôt ne soit pas remis en cause par le fisc et pour conserver le bénéfice fiscal, l'investisseur doit s'engager à garder les titres 5 ans minimum à compter de leur souscription, sauf en cas de décès, d’invalidité de 2ème et 3ème catégorie ou de licenciement du souscripteur ou de son conjoint.

La durée de détention est généralement plus longue, entre 8 et 10 ans, dans un investissement en FIP ou FCPI.

De plus, il ne peut pas détenir personnellement ou avec son conjoint, ascendants et descendants :

-  plus de 10 % des parts du fonds,

ou

- plus de 25 % des droits dans les bénéfices des sociétés dont les titres figurent à l'actif du fonds.

 

2/ L'investissement en FIP ou FCPI est limité à 12 000 € pour une personne seule et 24 000 € pour un couple soumis à une imposition commune, par type d'investissement. Ainsi, le montant maximal de réduction au titre de l'impôt sur le revenu s'élève respectivement à 3 000 € et 6 000 € (3 600 et 7 200 € pour la Corse et l’Outremer)

 

3/Toute personne physique, domiciliée fiscalement en France, qui souscrit à des FCPI et/ou des FIP par des versements en numéraire peut bénéficier d'une réduction de son impôt.

 

Ces 3 conditions doivent être réunies.

Conditions attachées au versement

Le versement doit être réalisé en numéraire et constitué une souscription de parts nouvelles (les acquisitions de parts déjà émises n'ouvrent pas droit à la réduction d'impôt).

Conditions attachées au fonds

L'actif des fonds est constitué pour 70 % au moins de titres financiers, parts de SARL et avances en compte courant émis par des PME (au sens de la réglementation communautaire) de moins de 10 ans, non cotées.

Rappel des taux de réduction d’impôt

Vous pouvez parfaitement cumuler un investissement FIP et FCPI. Cela vous permettra de doubler la réduction d’impôt.

En outre, cette réduction d'impôt entre dans le dispositif de plafonnement global des niches fiscales à 10 000 euros par an et par foyer.

Quelles performances attendre de ces fonds ?

Les FIP/FCPI sont des investissements dans des PME en développement. Ce placement présente donc un risque en capital important.

La performance de ces fonds est très aléatoire en fonction de l’évolution de ces entreprises sur la durée d’investissement. Les difficultés financières de certaines sociétés peuvent impacter négativement la performance du fonds à la sortie.

Mais si le succès est au rendez-vous, le gain peut également être très élevé et la plus-value réalisée exonérée d’impôt sur le revenu.

Les performances sont généralement comprises entre -35 % et + 60 %.

Il est donc conseillé d’investir dans plusieurs fonds sur des années différentes pour minimiser le risque sur ce type d’investissement.